succès

Mener ses projets à bien

La gestion de projet occupe une place à part dans le monde de l’entreprise. C’est la première partie d’une réalisation de qui peut aboutir à des succès considérables. Afin d’optimiser les chances de réussite, il est toutefois primordial de bien savoir gérer ses projets !

 

Réussir à mener ses projets à bien dépend de beaucoup de facteurs, dont certains ne peuvent être maitrisés. Cependant il en existe de nombreux autres sur lesquels les effectifs peuvent grandement influer. La différence entre un succès retentissant et un échec cuisant tient parfois à des choses infimes et des décisions qui semblent anodines de prime abord.

La préparation : un incontournable trop souvent délaissé

Tout projet se doit d’être le fruit d’une réflexion logique et d’une analyse précise de la situation et des besoins de l’entreprise. Il est également important de se pencher sur les budgets et d’étudier minutieusement quels coûts seront à investir, quelles retombées peuvent être attendues ainsi que les différents secteurs de dépenses.

Avant même de penser à la question « Comment réaliser ce projet », il est donc primordial d’apporter des réponses aux questions « Ce projet est-il possible, viable et réellement bénéfique à la société ? ».

Cette étape d’analyse, trop souvent oubliée ou négligée, permet d’éviter de se lancer dans des projets trop importants et de prévenir toute déconvenue pendant la réalisation de celui-ci. Ainsi, laisser l’excitation et l’empressement prendre le pas sur l’analyse et la réflexion est une première erreur à éviter à tout prix !

Planifier, exécuter, contrôler

Si toutes les analyses et réflexions préalables ont abouti à la décision de lancer le projet, en ayant pris toutes les sécurités nécessaires, trois étapes distinctes se dessinent.

Il faudra successivement planifier puis exécuter et enfin contrôler le déroulement des opérations. Cela implique de faire confiance aux bonnes personnes, à commencer par le chargé de projet. Celui-ci se doit d’être une personne de confiance, stable et ayant un sens du management aiguisé. En effet, si le projet s’étend sur une longue durée, garder les équipes concentrées et motivées demande un réel savoir-faire ! Vous devrez même parfois recruter intelligemment des prestataires extérieurs et vous assurer de la cohésion de vos équipes, ce qui n’est pas toujours tâche facile…

L’exécution du projet rassemble bien souvent les collaborateurs autour d’une cause commune. Un projet motivant et dont la finalité est claire pour l’ensemble des parties prenantes aura de meilleures chances d’aboutir. Il est important que chacun sache ce qu’il fait d’une part, mais surtout pourquoi il le fait.

Clôturer le projet

Effectuer toutes les tâches demandées ne suffit pas à dire que le projet est terminé. Une nouvelle phase commence alors : c’est ce que l’on appelle la phase de clôture. Il s’agit de s’enquérir que le résultat est satisfaisant pour toutes les parties ayant pris part au projet, mais également de tirer des enseignements.

Quels bénéfices pour l’entreprise ? Quels bénéfices personnels pour le personnel s’étant investis dans le projet ? Y’a-t-il un suivi particulier à mettre en place ? Ces réponses seront déterminantes pour le futur.

Enfin, selon le déroulé des événements depuis le depuis du projet, la phase de clôture peut aussi être le moment opportun pour prendre certaines décisions. Promotion de certains effectifs, changements dans les équipes, modifications des méthodes de management : ces changements sont souvent le fruit de l’expérience emmagasinée au travers du projet.